rencontre avec Béa Johnson

Il y a quelque temps, sur Twitter (merci twitter), j’ai reçu l’information que Béa Johnson venais en France et à Rennes qui plus est. L’information était sur, puisque c’était elle qui la donnait.

Je n’ai pas réfléchi beaucoup et décida de m’y rendre. Rennes n’est pas juste à coté, pas trop loin non plus pour un aller-retour dans la soirée. Évidemment, pour être plus écolo, je proposa dans mon entourage un covoiturage. Et ma gentille voisine (encore elle) se dévoua pour m’accompagner : merci.

Affiche de la conférence

Que nous a transmis Béa Johnson dans cette conférence : sa méthode pour réduire ses déchets jusqu’à ne produire que 1 litre de déchets non recyclable.

Comment fait-elle ? une règle, ou plutôt 5 (les 5R) qu’elle applique scrupuleusement et dans cet ordre obligatoirement :

1 REFUSER ce dont on a pas besoins : achat en vrac, d’occas …

2 RÉDUIRE ce dont on a besoin : se contenter du strict minimum (une penderie minimaliste, 2 seuls produits d’entretien, une cuisine avec le strict nécessaire …) pour le reste, en cas de besoin : l’emprunter, le louer …

3 REUTILISER ce que nous pouvons ni refuser ni réduire

4 RECYCLER

5 COMPOSTER le reste (en anglais se dit ROT)

Finalement, elle propose de revenir à des valeurs simples, ou l’humain serait au centre des choses. C’est, je pense, le grand intérêt de son discours.

Qu’ai-je appris hier soir ?

Le sentiment qu’elle est
vraiment comme nous : ce n’est pas une de ces bobos branchées qui fait
du bio parce que c’est à la mode. C’est une maman qui se posent des
questions sur l’avenir, celui de ses enfants et qui a trouvé SA
solution. et comme ça marche chez elle, pourquoi pas chez nous ? Alors
elle transmet.

Bon je ne vais pas réécrire son livre : elle l’a fait bien mieux que moi. Je vous le conseille vraiment, il a changé ma façon de percevoir mon mode de consommation (Pour ceux qui habite près de chez moi, il est à la bibliothèque).

 

4 réponses à “rencontre avec Béa Johnson

  1. J'habite dans la région nantaise. Il y a plusieurs magasins bio sur la périphérie.

  2. Merci pour votre témoignage.

    Effectivement, en fonction de votre lieu d'habitation, vous pouvez avoir des difficultés à trouver un lieu de vente en vrac.

    Pour ma part, je dois faire 25 km, pour trouver un magasin ayant un large choix de vrac. Je m'y rends une fois par mois et en prends de grosses quantités. Dans l'intervalle, je vais dans une épicerie bio près de chez moi pour compléter.

    Pour connaitre les lieux où se trouve des magasins proposant du vrac, vous pouvez télécharger son application "bulk". Peux être y a t-il un magasin près de chez vous que vous ne connaissez pas ?

    En tout cas bon courage dans cette apprentissage. On y apprend énormement !

  3. Bonjour,

    Je connais Béa Johnson depuis très peu de temps , j'ai lu son livre emprunté à la médiathèque de ma commune et depuis j'ai commencé à désencombrer la maison dans laquelle nous sommes installés depuis 15 ans(famille de 5 personnes).Je cogite , j'ai fait des sacs pour les achats alimentaires en vrac . Mais , je ne parviens pas à trouver près de chez moi un magasin qui me propose un large choix de produits . Nous habitons dans le Morbihan . Je ne suis qu'au début d'un long parcours je pense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *