courses de la rentrée

C’est bientôt la rentrée.

Et oui c’est donc le moment des courses en magasin pour équiper nos petites têtes blondes (ou brunes, c’est selon …).

Là, ça semble quasi impossible de faire des achats sans produire de déchets, tellement les produits aujourd’hui proposés sont emballés. Mais nous pouvons faire beaucoup d’efforts et voici comment je m’y suis prise.

Pour les vêtements :
 J’achète d’occas, en bourse aux vêtements pour la plupart. Les prix y sont très attractifs, en général, les vêtements sont en bon état (mais il faut rester vigilant) et en plus, vous faites une bonne action pour une association, celle qui propose la bourse.
Je commence à avoir quelques soucis pour le plus grand : très peu de vêtements sont proposés dans sa taille lors de ces bourses.
J’ai donc profité des soldes, fin juillet, pour lui acheter quelques t Shirts. Neufs, donc avec pleins d’étiquettes. Mais je vais essayer une fois la rentrée passée, d’aller à la boutique Ding Fring du relai, voir, si ils sont quelques vêtements à sa taille (elle était malheureusement fermée en août, lorsque j’y suis passée.
Pour les fournitures scolaires :
Évidemment, avant de me rendre aux magasins, j’ai fait la liste avec mon fils et comparé avec le stock à la maison.
Ensuite nous nous sommes rendu dans une grande surface pour y prendre les produits présents non emballés : principalement, les cahiers, les classeurs, les intercalaires, les paquets de feuilles (choisi effectivement avec un emballage, mais n’existent pas autrement).

Puis, nous sommes allé à la papeterie, située, en face.

 

 

 

 

 

Les prix y sont un peu plus cher (et encore, voir les photos), mais on y trouve des produits vendus à l’unité : crayons, gomme, compas, équerre-règle-raporteur (emballage cartonné), cartable et trousse.

 Très pratique, ce compas, vendu tel que, dans un petit étui (en plastique, dommage !), pour protéger la trousse.

Ces 2 produits étaient moins chers ici, que dans la grande surface !

Ensuite mon fils avait besoins de 2 paires de chaussures (et oui à cet âge, il faut en changer tous les 6 mois). Le magasin de chaussures est juste à coté. Nous avons trouvé 2 modèles en toile ou cuir et nous avons laissé les 2 boites à chaussures à la caisse ainsi que tout le papier qu’elles contenaient.

Nous avons terminé par le magasin de vêtements en face pour les quelques tshirts supplémentaires suite aux soldes.
A chaque fois, nous avons refusé les sacs proposés en utilisant nos cabas, les emballages inutiles (comme les boites à chaussures) ou les bourrages inutiles (présents dans le cartable et la trousse), priorisé l’achat à l’unité, les emballages recyclables, …
Cela m’a permis aussi de faire une petite leçon de course à mon grand :
– lui montrer qu’acheter un lot n’était pas forcement rentable (un lot de cahier plus cher, que les mêmes cahiers vendus à l’unité !),
– lui montrer la valeur de ce qu’il me demandait, en le comparant, avec ce qu’il connaissait (le prix d’un jeu, d’un livre, d’une console …).
Et voici donc ce qu’il nous reste comme emballage :

A gauche les emballages non recyclable : les emballages plastique des paquets de feuilles, d’intercalaires, le dessus plastique de l’emballage des équerre-règle-rapporteur et les étiquettes antivol des vêtements. Et c’est tout.

A droite les emballages recyclables : essentiellement cartonnettes et papiers.

Et c’est tout pour la rentrée de mon grand !

Et vous avez vous des astuces pour la rentrée à partager ?

2 réponses à “courses de la rentrée

  1. Pour la rentrée, je n'ai pas beaucoup d'astuces en dehors du cartable.
    Pour ma fille qui est en CM2, son dernier cartable a été acheté 4 euros en braderie il y a 2 ans et pour mes filles aînées, à partir du collège, je leurs achète un sac Eastpak (en maroquinerie ou sur une site d'occasion). A l'achat, il est au moins 2 à 3 fois plus cher qu'en grande surface MAIS il est garanti 30 ans ! Si par exemple, une fermeture ou une couture s'abîme, il suffit juste de le ramener en magasin qui le fera réparer et ça ne nous coûte pas 1 centime 😀
    Résultat : pour ma fille aînée qui est actuellement en BTS, depuis 7 ans, je ne lui ai acheté qu'un sac (d'occasion) pour 35 euros et un autre de 40 euros pour ma fille en seconde qui a son sac depuis 4 ans.
    C'est donc écologique et trèèèès économique par rapport aux sacs et cartables des grandes surfaces ou librairie qui durent rarement plus d'1 ou 2 ans !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *