plus d’une centaine de produits en vracs !

Pour réduire ses déchets et donc son impact écologique, l’une des solutions est d’acheter en vrac.

zéro déchet

Mais que trouve t-on en vrac ?

Avant de découvrir ce rayon, j’en avait en piètre idée.  il n’y a pas longtemps une amie m’a proposé d’en faire la liste. Je m’y suis lancée sans savoir que j’en trouverai autant : une centaine, sans compter les légumes, la viandes, …

Pour les plus courant vous les trouverez en grande surface, pour les autres, les magasins bio ressemblent à de vrai caverne d’alibaba.

les plus courants :

fruit légumes : au marché, dans une épicerie, en grande surface
viandes – poisson : au marché, dans une épicerie, en grande surface au rayon à la coupe (à prendre avec des boites …)
fromages
boulangerie – viennoiseries

pâtes : coquillette, tortellini, macaroni, fussilli, 3 couleurs, … complète, semi complète ou non (je conseille les complètes : plus de goût, plus de vitamines et surtout me semble mieux rassasier )
riz : blanc, semi-complet, complet riz long, thaï, basmati, rond. (riz long et riz rond viennent de Camargue) le riz basmati peut venir d’Italie !
blé : remplacé par l’épeautre, ancien blé des gaulois. Se cuisine de la même façon. La peau, complète et donc riche en nutriments, donne un petit coté croquant que je trouve intéressant par rapport au blé d’autres marques.
semoule de blé, de maïs (tapioca), boulgour d’épeautre
légumes secs : haricots blanc ou rouge, lentilles verte ou corail, pois cassés, pois chiche, soja vert ou haricot mungo (perso j’ai pas encore testé, mais je me demande pourquoi ?)
graines en mélange ou non : graines de pavot, graine de lin, graines de tournesol (délicieuses sur une salade verte), graines de courge  …
fruits à coque entiers ou émondés, mais aussi  grillés, effilés  :  amande, noisette, noix, cacahuète (non salée), pistache, noix de cajou
fruits secs : raisin, cranberries (très bon, légèrement acidulée), ananas, banane, abricot, datte, pruneau, gingembre,  fruits exotiques (leurs aspects peut être un peu différents de ceux vendus en grandes surfaces car n’ont pas reçu de traitement particulier. Par ex, un abricot sec naturel est marron et non orange !), fruits confits, mélanges apéritifs divers.
céréales pour petits déjeuner : musli, crunchi (chocolat, fruit rouge, nature), pétales chocolat, riz soufflé au chocolat, céréales fourrées aux chocolat-noisette, pétales de maïs non sucré …
gâteaux secs : cookies, fourrés (chocolat ou figue) , sablés …
Crouton de pain à l’ail
sucre (de canne ou rapadura) , farine (différents type)
oeufs
Chocolat : en pépites, en pastilles en morceaux (noir et au lait)
aides culinaires : épices (poivre, mélanges 5 baies, curry…), Agar Agar, sel fin ou gros sel (marin), guamazo
Thés : vert à la menthe, vert earl grey ( à la bergamote), noir anglish breakfeast, rooibos
café en grain (que l’on peut moudre sur place) : 3 à 4 variétés
plantes à tisanes et aromatiques : là où je vais il doit y avoir une trentaine de référence mais je choisis des classiques : tilleul, verveine, menthe poivrée, camomille,  herbes de provence (il y a du thym, sauge , romarin .. mais j’en ai dans le jardin)
crèmerie : crème fraiche, fromage blanc

Et ce qui ne se mange pas !

savons : de marseille, d’alep, produits de vaisselle, lessive machine, poudre lave vaisselle

Cela est déjà bien, non ? une vraie liste à la Prévert !

Que manque t-il pour nourrir ma famille zéro déchet : de la vanille non emballée, du chocolat en poudre, du cacao amer, de la fécule de maïs ou de pomme de terre.

Et vous qu’achetez vous en vrac ?

 ———————————————

mise à jour 2016 : depuis je trouve du chocolat en poudre !

3 réponses à “plus d’une centaine de produits en vracs !

  1. Bonjour,
    moi je m'y suis mise depuis moins d'un an à la réduction des déchets. C'est très difficile de limiter les emballages dans les grandes surfaces, même à la découpe, il n'y a qu'un supermarché qui acceptait mes bocaux. Le mieux c'est d'acheter au marché, là encore tous les marchands n'acceptent pas. mais la plupart n'y voit pas d'inconvénients. Je vais au marché toutes les semaines avec mes bocaux pour les poissons, viandes et fromagerie (beurre, crème fraiche, fromage blanc, fromage) et j'ai fait des sacs en tissus pour tous mes fruits et légumes. Au début, ce n'est pas simple mais c'est une habitude à prendre. En plus, ce que j'achète est bien meilleur qu'avant. Je suis obligée de cuisiner et ça change la vie gustativement.

  2. Bonjour,

    Je suis très intéressée par la démarche zero déchets. Je fais habituellement mes courses en grande surface, et je prends déjà mes légumes secs en vrac, mais j'utilise les sachets (plastique !) mis à disposition par l'enseigne. Comment faire pour le passage en caisse avec nos propres bocaux ?
    Merci pour votre réponse.

    • Pour les achats de vrac sec, j'utilise des sacs en tissus très légers et qui passent à la balance (ils pèsent environ 5 g de plus qu'un sac en papier). Lorsque j'utilise des bocaux ou des boites, 2 solutions : où le vendeur fait la tare du bocal avant la pesée (c'est le cas du fromager sur le marché), ou le vendeur pèse sur une feuille en papier et dépose dans ma boite ou bocal (la feuille est utilisée plusieurs fois). La première solution étant la plus rare. Seul le fromager l'accepte. Par exemple, l'épicier chez qui je vais, ne peut pas faire la tare car il doit éteindre et rallumer sa balance pour faire le réglage. Ce qui n'est pas très pratique. Donc le mieux est de demander avant l'achat pour connaître leur préférence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *