impressions d’Allemagne

Me voici donc revenue d’Allemagne où j’ai passée un agréable séjour.

Mais bien sûr, La Clarinet verte et restée aux aguets, car pour moi, l’Allemagne, reste synonyme d’écologie … J’avais donc hâte de visiter ce paradis vert.

La première chose qui m’a frappé en arrivant en Allemagne (nous circulions en bus) a été la diversité et la forte présence de la faune sauvage : tout le long du trajet, une fois la frontière passée, nous avons pu observer des troupeaux (par dizaines) de chevreuils, des oies sauvages, et … des centaines, que dire, des milliers de monticules de terre signalant la présence de taupes : je pense que les taupes ont fuit la France pour l’Allemagne, tellement il y en avait.

La deuxième chose était la propreté des bas cotés des routes et ceci même en ville. Après être passé par le périph de Paris, où certaines zones ressemblent à de vraies décharges, le contraste était frappant.

Puis, lorsque nous avons quitté les grandes routes, j’ai pu voir fleurir les pistes cyclables : la plupart des grands axes que j’ai pu observer sont doublés de vrais axes pour les vélos, à chaussées séparées de la route.

Pas à dire, j’étais au paradis, enfin presque …

Bon il faut avouer que les allemands sont très forts dans certains domaines :

rue piétonne – l’aménagement des villes (bien que nous avançons bien dans ce domaine). J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de zones piétonnes.

éolienne

 

– les énergies renouvelables : des éoliennes partout et même en mer (cette région est plutôt ventée), des panneaux solaires très présents, le chauffage des maisons au bois et bien sûr les maisons passives.

poubelle de tri

– le tri : je n’avais jamais vu ce type de container. On en trouve partout en ville (ici dans une gare) : on peut y déposer séparément : des déchets (non recyclables), du papier, des emballages et du verre.

consigne

– la consigne ! Énormément de produits liquides sont contenus en emballage consignés et même des bouteilles plastiques. Il existe également des magasins de boissons où tous les produits vendus sont consignés.

Donc là, la question fatidique : pourquoi a t-elle disparût en France ? Car on avance souvent l’argument du markéting. Et en Allemagne, le markéting est tout autant présent.

 

Mais contrairement à ce que je pensais, tout n’était pas rose :

Et oui, ceux qui était avec moi en Allemagne se rappellerons bien longtemps de ma quête désespérée pour une brosse à dents en bois. Quoi, me diriez vous, il n’y en a pas en magasin en France, alors pourquoi en Allemagne. Et bien, c’est pour moi, le pays de l’écologie et  comme l’une d’elle est fabriquée en Allemagne, je pensais en trouver. et ben non j’ai fait chou blanc. Je vais donc devoir acheter ma brosse à dents allemande sur internet !

Dans cette quête, j’ai évidemment visité un grand nombre de magasin bio. J’ai donc pu visiter  différents type de magasins. Et bien, je fût très surprise de ne pas y voir de vente en vrac (bon il faut dire que je m’y attendais un peu suite aux confidences de Natasha du blog Echosverts). Mais je m’étais imaginer peut être que …

Bon je ne vais pas tirer des conclusion à la hâte : ce n’est pas en une semaine qu’on peut appréhender le mode de consommation d’un pays. Mais il me semble que, si l’Allemagne nous apportait quelques solutions en échanges des nôtres, nos 2 pays avanceraient plus vite …

Et toi, as tu trouver à l’étranger des solutions faciles et efficaces à importer en France ?

2 réponses à “impressions d’Allemagne

  1. Les transports en commun aussi sont incroyables en Allemagne. Avec un ticket ont peut voyager partout , prendre tout les modes de transport. C'est pas du tout pareil en France.
    Je trouve aussi que c'est tres propres, par contre je ne sais pas si c'est les gens qui sont plus discipliné ou le service de nettoyage qui est plus performant. Je trouve aussi qu'il y a beaucoups d 'espace vert. Munich, Berlin, Bonn … sont vraiment des villes tres agreables

    • Effectivement, tu as raison pour les transports en commun. Nous étions dans une petite ville de 13000 habitants et il y avait une gare avec un train passant toutes les demi heures ! Pour la propreté, je pense qu'il s'agit d'une autodiscipline : les allemands ne jettent pas par terre ! Les élèves se font reprendre systématiquement …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *