Guide de survie joyeuse

Lorsqu’on avance dans le mode de vie zéro déchet, on regarde un peu plus vers la nature, la production maison, … et on est tenté d’augmenter notre autosuffisance. Car tout ce qui vient du jardin n’est pas emballé, est local et nous apporte le plaisir de l’avoir fait soi-même.

Alors c’est pas étonnant que Guide de survie joyeuse de Guyslaine Goulfier et Jean luc Féat m’ait sauté aux yeux la dernière fois que je suis allée à la bibliothèque de ma commune.


2 mots ont retenu mon attention : survie et joyeuse !

L’idée n’est pas de vivre en autarcie, mais plutôt d’être un peu plus autosuffisant comme je l’avais mentionné dans mon article sur la ma dernière lecture : Permaculture, guérir la terre, nourrir les hommes.

Et ce livre aborde tous les possibilités facilement abordables :

au jardin

Le jardin prend une grande place, lorsqu’on veut fabriquer maison. Mais avoir un jardin ne veut pas dire avoir des hectares. Il peut très bien s’agir de quelques mètres carrés en lotissement, un jardin partagé ou familiale ou tout simplement sur un balcon, comme nous l’a montré Natasha des Echos verts dans son dernier Eco-defi.

L’auteur ici nous parle de ses cultures de légumes, de fruits et petits fruits et de ses herbes aromatiques, au fil des saisons. Ce que j’aime c’est qu’elle y glisse quelques anecdotes personnelles et des recettes à bases de ses productions. J’y ai découvert une technique de culture en ligne pour assurer une bonne rotation selon Gestrud Franck, allemande du Bade-Wurtemberg et conforter mon choix de culture de pommes de terre que j’ai décider d’expérimenter cette année.

dans les champs, les haies, les prés

Et oui, la nature environnante nous offre des ressources gratuites, riches et étonnantes : en fleurs ( consoude, pensée, pissenlit,…) , en fruits (mûres, sureau, nèfles, châtaignes), les champignons … Là aussi elle partage ses coups de cœur et ses recettes.

Pour ma part, cette année, j’ai enfin réussi à oser nous faire une poêlée de champignons sauvages et nous sommes toujours là ! Alors cette année, j’ai pris une bonne résolution tenter la soupe d’ortie et prendre un cours de cueillette sauvage …

au poulailler 

Guylaine Goulfier nous explique tous les avantages des poules, comment installer un poulailler et comment prendre soin de ces petits volatiles.

Il semble de plus en plus indispensable d’avoir des poules. Pour preuves dans mon hameau, ces volatiles pullules de plus en plus. J’y vois beaucoup d’avantages : fournissent des œufs, boulottent les limaces (mais pas que …), apportent de la vie et sont très attrayant pour les enfants. Le seul hic, c’est que je n’arrive pas à convaincre mon chéri …

– dans la maison 

C’est la clef de ce mode de vie qui nous permet de manger plus sainement et de faire des économies. L’auteur nous y donne toutes ses astuces pour conserver  : stériliser, confire dans le sucre (confiture, marmelade), confire dans le vinaigre et le faire soi-même, faire ses laitages, son pain …

C’est aussi faire ses produits ménagers et Guylaine Goulfier nous donne ses recettes de produits ménagers.

Dans ce livre Guylaine Goulfier nous donne ses astuces/habitudes/techniques pour ses réalisations maisons. Elle aborde toutes les pièces de la maison, du jardin et même à l’extérieur … Tout y passe  et donne même un peu le vertige tellement il y a de choix. Mais comme elle le dit elle même, il ne faut pas se lancer dans tout, immédiatement. Ce livre s’adresse à tous, plutôt débutants, même si il est vrai qu’il aura plus d’utilité pour ceux qui ont la chance/fait le choix d’habiter à la campagne ou d’avoir un jardin pour cultiver ses légumes. Il fait une belle synthèse des thèmes que nous abordons forcement lorsqu’on souhaite avoir un mode de vie plus respectueux de l’environnement.

Ce livre que j’ai emprunté à la bibliothèque, risque de devenir un livre de chevet …

__________________________________

Pour trouver ce livre : les éditions Ulmer : guide de survie joyeuse

2 réponses à “Guide de survie joyeuse

  1. bonjour, je découvre votre blog (grâce à Caroline la malouine) et je tombe sur votre dernier post concernant le guide de survie joyeuse. Je l'avais découvert lors d'une interview de Guylène Goulfier et je me suis précipitée pour l'acheter. Depuis il me suit quotidiennement et je le relis juste pour le plaisir. Ce livre est en effet une bouffée de légèreté et de bonheur , et surtout je trouve qu'il apporte une note d'espoir à ceux qui sont en galère.Bonne journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *