Choisir ses textiles ecoresponsables #2 – les certifications

Dans mon dernier article, choisir ses textiles ecoresposables #1 – leur composition, je présentais différentes matières de tissus. Vous avez pu comprendre que mes préférences allaient vers les tissus naturels avec en tête de liste le lin. Mais ce critère ne me suffit pas. En effet, en ce qui concerne le coton, il me semble essentiel de trouver un coton portant un label responsable. Mais comment se retrouver dans la « jungle » des certifications ? Je vous propose un aperçu des principales certifications connues et mes critères de choix.

certification oekotex, la plus largement répandue

Oekotex est une association d’instituts de recherche et d’essai qui sont responsables de l’élaboration en commun de méthodes de tests et de valeurs limites. Ils ont créé des standards de certifications dans différents domaine dont le textile, il s’agit du standard 100 by Oekotex. Ce standard interdit l’usage de certains produits toxiques (conformément à la loi)  et/ou fixe un seuil maximal pour d’autres substances jugées moins dangereuses. Tout type de produits et accessoires peuvent être testé quelques soient leur matière (naturelle, d’origine naturelle ou artificielle).

Il existe 4 niveaux de seuil dans ce standard en fonction du degré de contact du textile avec la peau et de son usage :

  • Classe de produits I : Articles pour les bébés et les enfants en bas âge jusqu’à 3 ans (sous-vêtements, grenouillères, vêtements, linge de lit, éponges, etc.)
  • Classe de produits II : Articles utilisés en contact avec la peau (sous-vêtements, linge de lit, T-shirts, bas, etc.)
  • Classe de produits III : Articles utilisés sans contact avec la peau (vestes, manteaux, etc.)
  • Classe de produits IV : Matériaux d’équipement (rideaux, nappes, revêtements de meubles capitonnés, etc.)

Le standard 100 by Oekotex est donc un label plus axé sur la santé. Il garantit l’absence de substances nocives ou allergènes dans le tissu. Par contre il peut certifier des matières synthétiques, dont, nous l’avons vu leur mode de fabrication n’est pas toujours écologique. Il peut également certifier des matières premières qui ne sont pas issues de l’agriculture biologique ou dont les conditions de culture n’ont pas été évaluées.

Voici une vidéo présentant le label Oeko tex très clairement.

La certification Fairetrade pour un tissu éthique

Je trouve très peu de tissus au mètre portant cette mention. Par contre on trouve des vêtements en magasin. Cette certification, plus connu pour les denrées alimentaires plutôt exotiques telles le café, le sucre, le thé …

Là ce sont les conditions de travail et surtout de rémunération qui sont évaluées. Grâce à ce label, nous avons la garantie que les producteurs sont rémunérés de façon juste et surtout suffisamment pour couvrir les frais de production. Par contre, bien que Fairtrade se soucis de bonne conditions de culture pour l’environnement, rien n’est garanti par le label. De plus, la fabrication de tissus à partir de cette matière première n’est elle non plus pas évaluée. On peut donc très bien avoir un coton cultivé de façon éthique et revendu à un fabriquant de tissu qui lui ne se souciera pas de son impact environnemental.

 

GOTS pour Global Organic Textile Standart – bio et éthique

Ce label évalue et certifie toutes les étapes de fabrication d’un textile et  qui comporte 2 volets :

  • un volet environnemental avec plusieurs mesures comme (non exhaustif)
    • le fait que la matière première doit être issu de l’agriculture biologique avec 2 niveaux de certification (GOTS biologique si au moins 95 % de fibres biologiques certifiées  ou« composé de fibres biologiques » doit contenir au minimum 70 % de fibres biologiques certifiées. )
    • Les intrants critiques comme les métaux lourds toxiques, formaldéhyde, solvants aromatiques, nanoparticules fonctionnelles, organismes génétiquement modifiés (OGM) et leurs enzymes sont totalement bannis.
    • Les agents blanchissants doivent être à base d’oxygène (pas de chlore).
    • Les colorants azoïques libérant des composants aminés carcinogènes sont interdits.
    • Chaque entreprises doit avoir une politique environnementales de réduction de déchets, de limitation des rejets, de la consommation d’eau et un traitement des eaux efficaces.
    • Les matériaux d’emballages ne doivent pas contenir de PVC et doivent pouvoir être recyclables par le consommateurs ou certifiés FSC ou PEFC
  • Un volet éthique
    • Élimination du travail forcé
    • Liberté syndicale et reconnaissance du droit de négociation collective.
    • Amélioration des conditions de travail
    • Abolition du travail des enfants
    • Suffisance des salaires
    • Horaires de travail décents
    •  Abolition de la discrimination
    •  Régularité d’emploi
    •  Abolition du traitement brutal et inhumain

Depuis les différents reportages sur la culture du coton(lien ci dessous), ce label me rassure et notamment il m’est important de savoir que les conditions de travail soient contrôlées et que des enfants ne soient pas employés.

 

Conclusion

Inutile de dire que c’est cette dernière certification qui a ma préférence et effectivement, pour les produits que je fabrique c’est celle que je privilégie. Cependant cette certification, mais surtout, ce qu’elle garantit a un coût. Effectivement, à court terme, travailler de façon éthique et écologique a un rendement moins intéressant ou entraîne plus de charges. Le surcoût lié aux pertes agricoles, aux respect de la dignité humaine est donc répercuté sur le prix du tissu. Normal. Le coton bio certifié GOTS que j’achète coûte entre 15 et 20 euros le mètre alors que le prix du coton dit « conventionnel » peut commencer à 6 euros …. mais en fait,  à quel prix.

Au moins la certification GOTS me garantit un produit ayant un impact environnemental moindre et une éthique. Mais aussi cette certification me permet une meilleure traçabilité puis qu’elle m’indique le lieu des différentes étapes de sa fabrication. C’est ce qui me permet de vous donner les origines de mes tissus.

Où acheter ces tissus ?

Je vous dévoile mes 2 fournisseurs de tissus biologiques. Vous pouvez y acheter du tissus les yeux fermés. Le service clientèle est agréable et réactif. Biotissus est mon préféré pour le lin bio, Les Trouvailles d’Amandine pour le coton bio, fabriqué en France.

  • biotissus. Il s’agit d’un revendeur basé dans le Finistère. Il est le revendeur de tissu de lin bio certifié GOTS. Il s’approvisionne aussi en tissu de coton issu de l’agriculture biologique et fabriqué pour la plus part en Turquie et parfois en Allemagne. La Turquie est le premier producteur de coton bio. En Europe, la production de coton est assez peu représentée (0.1% de la production mondiale) et se retrouve en Grèce et en Espagne.
  • Les trouvailles d’Amandine. Amandine est créatrice de tissus. Ses créations sont fabriquées à partir de coton bio certifiés GOTS cultivés en Inde, Bénin et Tanzanie. Le coton est ensuite filé, tissé et teint en France. Elle propose aussi depuis peu un tissu mélangé lin/coton.

Vous pouvez aussi trouvez des tissus bio dans ces boutiques en ligne :

  • Tiloudou. Spécialiste des fournitures pour couches lavables. du tissus bio, oekotex, naturel ou non. J’y achète mes PUL , mes pressions. Un bon service client aussi.
  • Arbrinic. du tissu bio, oeko-tex, naturel ou non. J’y achète quelques références en coton bio, des élastiques et pressions.
  • Cousu bio. Que du tissu GOTS. Les origines sont diverses (Allemagne, Chine, États-Unis …). Je n’y ai pas fait de commande, mais la proposition semble intéressante, surtout en imprimés. Mais les provenances (hors Allemagne) me posent question.

Vous parler anglais ou allemand, rendez vous sur les boutiques en ligne allemandes :

  • Siebenblau. Un bon service clientèle. De belles propositions. Pensez à faire un achat groupé pour réduire les frais de port.

Il y a bien d’autres magasins et boutiques en ligne, mais je ne les connais pas.

Achetez vous des tissus bio ? et si oui, quels certifications ? et dans quelles boutiques ?

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *