Oh c’est la rentrée !

Oh mais c’est la  rentrée …. et la clarinet reviens pour l’occasion après avoir pris un peu de repos cet été, profité des enfants et préparer en août un bel évènement dont je vous parlerais un peu plus tard ….

rentrée zéro déchet

Une rentrée un peu spéciale

Mais parlons un peu rentrée.  Ici c’est un peu spécial, plus d’enfants en maternelle, la petite dernière vient de rentrée en CP ( et contrairement au souhait de mes filles, cela ne se reproduira pas de si tôt !). Mes filles découvrent également les joies du transport en commun. Quant au grand, lui,  passe le bac de français en fin d’année … hou là là, ça nous rajeunit pas tout ça !

Et les fournitures ?

Mais qui dit rentrée, dit fournitures scolaires et là, catastrophe niveau emballage ! comme depuis 2 ans, je pars à la chasse aux produits non emballés. C’est pourquoi, je ne fréquente que les papeteries de petites taille. Je vous invite à relire mes articles précédents sur le sujet, pour la rentrée 2015 et la rentrée 2014.

fournitures scolaires

Cette année j’ai fait mes achats le vendredi après midi précédent la rentrée (soit 3 jours avant la rentrée), Bonjour l’anticipation ! et en plus avec mes 2 filles. Pour ceux qui ne les connaissent pas en vrai (et vous êtes nombreux ici), elle sont pleines de vie, dit-on 😉 … Et bien cela c’est passé bien mieux qu’on ne pourrait le croire !

Voici en photo, le tas de fournitures achetées en vrac

 

Mon coup de cœur

Déjà acheté l’année dernière pour la plus grande, sa sœur a souhaité le même. Et quelle belle idée lui en a pris. En effet, bien que le coût de ce cartable est assez élevé (près de 70 euros), il le vaut bien 😉 Qui n’a pas déjà acheté un cartable a bas coût et devoir en cours d’année refaire un achat. Cela m’est déjà arrivé plusieurs fois avec mon fils (c’est un garçon me direz vous. Mais voyons ! les garçons prennent aussi soins de leurs affaires 😉 ) Non c’est pas vrai, le premier cartable de ma fille n’avait pas tenue longtemps.

cartable Tann's

Alors je ne vous ferais pas un article détaillé sur ce cartable (je pense qu’à ce jour, la plupart des enfants sont équipés), mais voici les avantages que je lui trouve :

 

  • il répond aux fonctions qu’on lui demande : transporter et protéger les affaires de nos chères têtes blondes (ou pas). Mais c’est pas donné à tout les cartables. Le fond est en plus renforcé par un plastique épais, ce qui est intéressant, dans mon pays pluvieux !
  • les coutures semblent solides et, après un an d’utilisation pour la plus grande, il est toujours impec, ce qui n’est pas non plus donné à tous les cartables !
  • les matières utilisées sont en plastiques recyclés, un joli plus, pour cet effort écoresponsable, mais si on sait, le pastique c’est pas fantastique … ils en font en cuir … et ça c’est pas donné à tous les cartables !
  • ils ont un styles très sympa, et c’est pas donné … on a compris .

Le petit bémol, c’est le prix. Mais comme le disait ma grand mère (ou celle de mon chéri) « on a pas les moyens d’acheter bon marché ! « . Quel bon sens ! Et oui car si on ramène au nombre d’années que va faire ce cartable, au moins 2, c’est sur, et j’espère bien plus, il ne coûte pas si chère. Si il tiens 3 ans, ça le ramène à 23 euros par an…

 

Mon coup de gueule

Dans la liste, se trouvais 5 feutres dit véleda (car veleda c’est un marque, hein). Donc quand on a 2 enfants, ça fait 10 feutres. J’avoue que j’étais malade à les prendre. Alors si dans l’école, il y 300 enfants, faites le compte : cela fait 1500 feutres ! De même pour les tubes de colles : 1500 tubes de colles à l’école (bon j’exagère un peu, car je ne suis pas sur qu’il en demande autant dans tous les niveaux), mais ça donne une idée. D’autant plus qu’il peut y avoir d’autres solutions, pour la colle notamment, car tout ça ira à la poubelle !feutres velleda

bâton de colle

Bilan

Alors, oui, cette année, nous avons réussi à faire des achats sans emballages non recyclables et quelques petites cartonnettes (emballages de feutres et crayon de couleurs). J’attends aujourd’hui la liste du plus grand.

cartonnette

Mais l’achat, chaque année, d’autant d’objets qui finirons dans moins de 10 mois à la poubelle, me laisse un petit goût pas très agréable … il va falloir que je trouve des alternatives … et convaincre les maîtresses !

 

La rentrée 2015 !

Et oui la rentrée déjà ! Fini la plage, la montagne, ou la campagne !

Alors, je ne sais pas pour vous, mais faire les achats des fournitures scolaires pour les enfants dès le mois de juillet me mets un peu le bourdon. Donc je m’y prends souvent au dernier moment !

Cette année, nouveauté pour moi ! ce n’est pas une, mais 2 listes que je vais devoir « gérer ». Et oui, ma deuxième rentre en CP. Petit coup de blues pour moi …

Donc me voici jeudi, avec mes 2 listes de fournitures à la recherche des perles rares. Tous ceux qui ont déjà fait les courses de fournitures comprennent de suite de quoi je parle : les copies doubles à petits carreaux, grand format 24X32, de couleurs … bientôt, il y aura la marque …  Non j’exagère.

Alors vous m’imaginez dans une grande surface, avec mes 2 listes et la cohue !! Non ce serait mal me connaitre !

Comme l’année dernière, je suis allée dans une papeterie, à la recherche de produits,  non sur-emballés bien sûr.

Cette année, je suis allée à la SADEL, magasin de la région bien connu des enseignants et accessible à tous. Je vous en ai déjà parlé : j’y ai acheté mon stylo plume, certains de mes cadeaux de noël ou d’anniversaire.

réduire ses déchets dans le bureau

Dernièrement, je me suis attelée sérieusement à mon bureau. Et il y avait fort à faire !

Faire des colis zéro déchet

Les ventes sur internet m’ont obligé à réfléchir au moyen de faire mes envois tout en respectant mes valeurs. Donc faire des envois : mais zéro déchet.

Est-ce possible : je dis oui …

courses de la rentrée

C’est bientôt la rentrée.

Et oui c’est donc le moment des courses en magasin pour équiper nos petites têtes blondes (ou brunes, c’est selon …).

Là, ça semble quasi impossible de faire des achats sans produire de déchets, tellement les produits aujourd’hui proposés sont emballés. Mais nous pouvons faire beaucoup d’efforts et voici comment je m’y suis prise.

moins de papiers-donc moins de tri : astuce 2

Pour allez plus loin dans la réduction du volume de notre boite aux lettres.

N’avez vous pas la fâcheuse impression que, même en mettant un « stop pub », vous recevez encore du « spam papier » ? Et oui : les pub adressées ! celle-ci ne sont pas concernées par le « stop pub ».

Je dois bien recevoir 3 à 4 lettres par semaine. Nos adresses sont collectées de diverses façon :

– catalogue de VPC auquel  j’ai commandé une fois ou 2,
– des demandes de devis à des grands magasins (fournisseurs de cuisine, bricolage …)
–  des achats avec demande d’ouverture d’un compte client,
– …

Même 2 à 3 ans après, ils nous envoient des courriers. La plus part du temps je les jette, sans les ouvrir.

Maintenant je renvoie à l’expéditeur en notant sur l’enveloppe « REFUSE ». Comme pour les spam informatiques.

moins de papier, donc moins de tri – astuce 1

Quels intérêts ai-je à réduire mes papiers ?

1 – écologique, évidemment : car moins de papier, moins d’arbres …, etc. Ca, rien de nouveau.
2 – économique : de façon indirect, car c’est bien nous qui payons la pub dans le tarif des produits …
3 – organisation : moins de papier à trier, c’est autant de temps de gagné : temps passé à le trier, à le déposer au container recyclage …

Comment faire :

– vous connaissez certainement le « stop pub ».

Il est sur ma boite aux lettres depuis un an (seulement !). Et ça a vraiment diminué le contenu de la boite.

J’hésitais à le poser car, je me régalais des pub! si si ! Je prenais mon petit café du lundi et les lisaient comme un journal à l’affût des promos ! J’avais donc peur de ne plus avoir cette info cruciale pour faire des économies.

Mais poussée par mes démons écolo, j’ai fini par céder et ai donc posé cet autocollant.

Le premier lundi fût dur ! Puis, comme pour tout, on se déshabitue.

Et pour les économies me direz-vous ? Pour être franche, je ne suis pas sûr que je faisais vraiment des économies avec les promos (car elles servent bien à vendre … et non à nous aider à faire des économies). Mais là, je n’ai pas de preuves, juste une intuition. Quoi qu’il en soit, j’achète moins de produits en grande surface et uniquement des produits de premières nécessités (lait, œufs, beurre, sucre …). Et ceux-là, sont rarement en promos !!