Choisir ses textiles ecoresponsables #2 – les certifications

Dans mon dernier article, choisir ses textiles ecoresposables #1 – leur composition, je présentais différentes matières de tissus. Vous avez pu comprendre que mes préférences allaient vers les tissus naturels avec en tête de liste le lin. Mais ce critère ne me suffit pas. En effet, en ce qui concerne le coton, il me semble essentiel de trouver un coton portant un label responsable. Mais comment se retrouver dans la « jungle » des certifications ? Je vous propose un aperçu des principales certifications connues et mes critères de choix.

Choisir ses textiles ecoresponsables #1 – leur composition

Depuis aussi longtemps que je me souvienne je fais de la couture. Mes premières réalisations furent, je pense, des mouchoirs en tissus, réalisés sur la machine à pédale de ma maman, même pas électrique ! Depuis j’ai réalisé de nombreuses confections, robes, jupes, pantalons … et même le trousseau de naissance de mon fils, sans oubliés quelques déguisements. Jusqu’à il y a peu d’années je ne réfléchissais pas à l’origine de mes tissus ou leurs compositions. Je les achetais car la couleur, l’imprimé ou la tenue me plaisait.

Depuis j’ai pris conscience de leur impact et j’ai beaucoup de mal à acheter un tissu sans en connaître un certain nombre d’informations sur sa fabrication. Je vous propose donc de vous partager en 2 articles mes critères de choix des textiles en commençant par leur composition.

Pour faire un textile il faut un fil qui sera tissé ou tricoté. Ce fil est fabriqué à partir de matières naturelles fibreuses qui seront filées pour former le fil ( les fibres sont enroulées les unes contre les autres et étirées pour former le fil) ou à partir d’une matières artificielles extrudées.

Un bureau pour pas un sou

il y a peu, cet été, j’ai aidé à désencombrer le local d’une structure pour laquelle je suis bénévole.

Un vieux bureau allait partir à la jaille, comme on dit ici (la poubelle en faite). Ma petite dernière n’avait pas encore de bureau …

Ni une, ni deux, dans le coffre (bon ce fut par si facile de le mettre dans mon tout petit coffre !).

une banquette en palette

Cela faisait bien longtemps que j’avais envie d’un salon sur la terrasse. Pouvoir profiter des jolis rayons de soleil tout en sirotant une petite boisson …

Et je trouvais le défi de le faire moi-même inspirant et à ma portée. Alors lorsque mes voisines m’ont invité à partager un atelier palettes, je n’ai pas hésité !

Remise en question

Avec cet article je vais peut être un peu m’éloigner du sujet central de ce blog : la réduction des déchets. Quoi que …

Vouloir réduire ses déchets nous amène régulièrement vers des remises en question : remise en question de nos achats, remise en question de nos habitudes, de nos aspirations, de nos priorités, de notre mode de vie … Et parfois on va encore plus loin …

Sans tout dévoiler, je vie depuis la fin de l’hiver une période un peu difficile de ma vie, mais certainement, une des plus importantes. J’ai su faire illusion tout le long du printemps puis j’ai décidé de faire une pause, pour me poser, réfléchir, mettre les choses à plat et pour, je l’espère, mieux repartir !

Comment j’ai rendu ma voiture jalouse !

Il y a 5 ans, lors d’un séjour en village vacances, j’avais essayé ce genre d’engins et j’avais été conquise : un vélo !!

 

oui, mais …

Guide de survie joyeuse

Lorsqu’on avance dans le mode de vie zéro déchet, on regarde un peu plus vers la nature, la production maison, … et on est tenté d’augmenter notre autosuffisance. Car tout ce qui vient du jardin n’est pas emballé, est local et nous apporte le plaisir de l’avoir fait soi-même.

Alors c’est pas étonnant que Guide de survie joyeuse de Guyslaine Goulfier et Jean luc Féat m’ait sauté aux yeux la dernière fois que je suis allée à la bibliothèque de ma commune.


2 mots ont retenu mon attention : survie et joyeuse !