Un bureau pour pas un sou

il y a peu, cet été, j’ai aidé à désencombrer le local d’une structure pour laquelle je suis bénévole.

Un vieux bureau allait partir à la jaille, comme on dit ici (la poubelle en faite). Ma petite dernière n’avait pas encore de bureau …

Ni une, ni deux, dans le coffre (bon ce fut par si facile de le mettre dans mon tout petit coffre !).

une banquette en palette

Cela faisait bien longtemps que j’avais envie d’un salon sur la terrasse. Pouvoir profiter des jolis rayons de soleil tout en sirotant une petite boisson …

Et je trouvais le défi de le faire moi-même inspirant et à ma portée. Alors lorsque mes voisines m’ont invité à partager un atelier palettes, je n’ai pas hésité !

s’improviser plombier

La tuyauterie du lavabo de l’étage commençait à faire un peu la fainéante. Mais, on n’a jamais le temps de s’occuper de ces choses là …

Puis avant hier, j’ai pris le taureau par les cornes, mon sachet de bicarbonate, du sel et un verre de vinaigre. J’avais trouvé une recette et je pensais bien la tester.

La recette :
1 verre de bicarbonate de soude + 1 verre de sel fin
mettre le tout dans le tuyau
verser dessus un verre de vinaigre chaud

Attention : base + acide, ça mousse, donc faire très attention au moment de verser.

Laisser reposer 24h

Verser un bon bol d’eau chaude

Donc hier matin, je verse mon bol d’eau chaude et …. ben rien toujours aussi bouchée.

Là, je vous montrerais bien une photo de ma tête tant j’étais déçue. J’ai laissé reposé (dans mon cerveau) et j’ai repensé au problème dans l’après midi.

Dans les films, à la télé, dès qu’une jeune femme à un problème d’évier, elle fait appel à un plombier. Là, je me suis dis, pourquoi pas moi …enfin pourquoi je le ferais pas moi-même.

J’ai regardé le dessous de mon évier et ça me paraissait pas si compliqué que ça !!

Et voilà, ni une ni deux, je me saisis d’une bassine et commence à démonter le syphon. Je ne vous cache pas que pendant que je dévissais les pièces, je me disais, pourvu que j’arrive à le remonter, pourvu que je ne perde pas un joint …

ET ta da …. un siphon démonté, nettoyé et remonté … et ça ma couté, RIEN !!!

Par contre ça m’a rapporté : une non-dépense de peut-être une centaine d’euros, la satisfaction de mettre débrouillée toute seule … « c’est moi qui l’ai fait ! »

3 leçons à retenir :

1- les produits chimiques ont leur limite, car, vu ce que j’ai retiré, même de la soude n’en serait pas venu à bout …
2- celui qui ose, gagne …
3 – ils racontent vraiment n’importe quoi à la télé !! : pas besoins d’un plombier musclé pour un syphon.