Pourquoi ce blog

Un concours de circonstances : un congé parental, des couches lavables et la taxe incitative.

La prise d’un congé parental pour m’occuper de mes 2 petites puces m’a obligé à réduire nos dépenses. Pour les achats alimentaires, nous ne prenions pas forcement des produits de grandes marques. Mais là, je m’orientais de plus en plus vers les marques discount des grands distributeurs. La qualité ne suivait pas : des branches dans les haricots en boite, des desserts au goût insipides, bref rien de bien réjouissant, mais avais-je le choix ?

Lors d’un discussion avec un couple d’amis, que je considère comme très moderne, je découvrais qu’ils utilisaient des couches lavables pour leur dernière. J’étais ahurie et curieuse. Combien de fois j’avais entendu ma mère me parler de ce temps où elle devait laver (à la main) nos petites couches pleines de …, et de cette révolution que fut l’arrivée des couches jetables !!! Quoi, mes amis régressaient !! pourtant, ils ne vivaient pas dans une cabane au fond d’un bois : cela méritait un approfondissement et j’essayais à mon tour les couches lavables.

Comme dans beaucoup de communes et, suite au grenelle de l’environnement, nous allions payer notre taxe d’ordures ménagères en fonction de notre volume de déchets : enfin ! Depuis longtemps nous faisions le tri : carton, papier, verre et compost. Et nous ne déposions notre poubelle de 180 l que tous les 15 j, voir 3 semaines. Comme indiqué sur le dépliant
de la communauté de communes : les foyers qui feraient ces efforts payeront moins cher leur taxe. Cet effort serait donc valorisé. C’était sans compter sur l’augmentation global des tarifs. Gloups, nous payerons 2 fois plus !!! il fallait donc faire d’autres efforts !! mais où ?

Cela ne répond pas à la question pourquoi ce site : pourquoi faire part de mon expérience ?

Parce que lorsque je raconte mes expériences : faire mes cosmétiques, faire mes desserts, utiliser des couches lavables, faire mon potager on me répond souvent, mais comment fais-tu ? (là vient la réflexion : ah mais oui, tu es en congé parental. Comme si, s’occuper de 2 enfants en bas âge n’était pas prenant, mais il est vrai que je peux m’organiser
différemment).

Lorsque je dis qu’ainsi, ma famille mange mieux, que ça me revient beaucoup moins cher, là, j’éveille la curiosité.

Et lorsque je dis que faire une crème maison ne prends pas plus de 10 minutes et qu’on peut la faire pendant la pub entre le journal télé et le film du soir (souvent pas intéressant !!), là on me demande la recette !! C’est ce qui m’a donné l’idée de ce blog.

Je ne suis pas passéiste. Comme beaucoup, j’ai un téléphone portable, une tablette, … faire mes yaourts maison, oui, mais dans une yaourtière. Ceci dit, les années et siècles d’expériences qui nous précèdent sont certainement riches d’enseignements que nous avons balayé au nom de la modernité et de la technologie … Mais manger des aliments dont on ne connaît même plus le contenu : est-ce moderne ?

Je ne suis pas une écologiste militante : vivre dans une cabane dans un champs, avec des toilettes sèches, l’eau de pluie pour se  laver et les feuilles du pré pour repas (j’ai vu un reportage sur une personne vivant ainsi ) pas pour moi. Je n’y suis pas prête. J’ai besoins d’un certain confort moderne auquel j’ai été habitué. Mais si je peux par quelques gestes diminuer mon empreinte écologique, j’y suis prête. Et si en plus je peux faire ainsi des économies, alors là, c’est banco.  J’ai toujours pensé que c’était l’écono-logie (contraction de économie et écologie) qui nous ferait avancer.

Vous trouverez, donc, ici, dans mon sac à idées, des astuces, recettes, glanées de-ci de-là permettant de faire des économies tout en mangeant mieux, en vivant mieux, être mieux organiser pour avoir du temps pour autre chose. Mais aussi des idées et conseils pour réduire notre impact écologique et notamment nos
déchets.

Bonne lecture.


Texte écrit en 2014. Je ne suis plus en congé parental et pourtant nous réduisons encore nos déchets 😉

2 réponses à “Pourquoi ce blog

  1. Hello !

    Merci pour ce super Blog, je viens de commencer le mien, sur le même thème, mais plus orienté sur l'action envers les entreprises qui suremballe comme mon budget étudiant est très très serré pour mettre le zéro déchets 100% en pratique, surtout par rapport au prix de la nourriture dans les Biocoop qui propose du muesli deux fois plus cher en vrac pour le moment :'(
    Quelques conseils pour moi ? > C'est ici qu'il faut jeter un oeil http://emballonsmoinsmaismieux.blogspot.fr/ j'aimerais bien rencontrer d'autres personnes pour agir avec moi 😉

    • Alors très beau sujet ton blog. Je ne me suis pas encore investie dans cette démarche de contacter les fabricants.

      Effectivement, lorsqu'on est étudiant le budget est vraiment très serré (et je peux te dire que mon budget n'est pas très large non plus).

      Alors quels conseils te donner ?

      Ne peux tu pas réserver tes achats en vrac pour des produits de premières nécessités ? Ce qui mène à se demander : de quoi ai-je vraiment besoins ? et faire avec. En l’occurrence, si je prends l'exemple que tu donnes (et je ne porte aucun jugement sur ton alimentation) : les céréales du petit déjeuner. Ces céréales sont pratiques, rapides à consommer et très agréables, mais coutent effectivement chères. C'est peut être possible, de consommer de temps en temps autre chose le matin (je pense notamment au pain) qui serait moins cher et sans emballage et de temps en temps des céréales pour le plaisir. Je trouve dommage de renoncer à des produits de qualités et plus sains, seulement pour le prix. C'est vraiment une question de priorité. Personnellement, je préfère mettre un peu plus d'argent dans notre alimentation et renoncer à certains achats : par exemple, j'achète beaucoup moins de vêtements et en général, mes achats portent sur de l'achat d'occasion ou alors de qualité pour leur durée.

      Mais, je le redis, j'ai vraiment conscience que le budget d'un étudiant est très serré et que je pense, que tu dois certainement, faire déjà beaucoup de concession. L'équation doit être vraiment difficile.

      Bon courage.

Les commentaires sont fermés.