Mes cheveux et moi, ça n’a pas toujours été une grande histoire d’amour. Trop fins, je leur en voulais, enfant, ma coupe garçonne, pour fortifier les racines, alors que je ne rêvais que de cheveux longs et bouclés. Plus grande, j’ai tenté de les « traiter » : soins après shampoing, masques … du commerce, coloration pour la brillance ou permanente pour le volume, shampoing fréquent car ils regraissaient vite … Je les lavaient tous les 2 jours. Je ne les supportais plus. Ils étaient filasses, sans tenue, et gras ! Je les coupais donc régulièrement à la recherche d’un confort que je ne trouvais pas … Mais ça c’est avant !

J’ai changé ma façon de traiter mes cheveux en même temps que ma transition. Cela a commencé par changer de regard sur mes cheveux – non je n’aurais jamais les cheveux bouclés – et j’ai changé ma façon de les entretenir. Aujourd’hui, je les adore. Je vous partage donc ici ma routine qui convient parfaitement à mes cheveux fins.

1 espacer les shampoings

Ça a été ma première bataille et donc ma première victoire. Aujourd’hui, je ne me lave les cheveux qu’un fois par semaine. Il y avait 2 raisons pour laquelle je me lavais les cheveux autant :

Bref un vrai cercle vicieux : je lavais mes cheveux car ils étaient gras et irrités, ce qui les rendait gras et irritait mon cuir chevelu car trop agressé.

Comment je m’en suis sortie ?

avec du temps,  2 à 3 ans à peu près et avec 3 mesures :

 

Quels bénéfices ?

 

2 faire des soins aux plantes

En apprenant à faire mes shampoings solides, j’ai découvert les plantes ayurvédiques et leur bienfaits. Mais je ne les cantonnais qu’à la confection des shampoings. Puis, à force de lecture, j’ai découvert que je pouvais en faire plus : des masques capillaires.

Avant mon shampoing hebdomadaire, je réalise donc un masque aux plantes que je laisse poser une heure au chaud sous ma charlotte. Et voici ma recette :

Je mouille le tout avec de l’eau chaude afin d’obtenir une pâte fluide mais pas trop liquide. Je l’applique sur ma chevelure mèche par mèche. Regroupe la masse de cheveux sur le dessus de ma tête et couvre le tout d’une charlotte. Je laisse poser une heure et rince simplement sous la douche.

Quelles plantes choisir ? je vous ai regroupé dans cet article différentes poudres de plantes et leurs propriétés. Pour mes problématiques personnelles j’utilise contre la gratouille : l’aloé vera, la guimauve, le hénné neutre, pour favoriser la pousse et fortifier mes racines, amla, brahmi, bhringaraj, kapoor kachli. Pour percevoir de premiers résultats il est important de se laisse du temps. Je l’ai véritablement observé pour mon cuir chevelu irrité qui s’est véritablement apaisé après 3 semaines (et donc 3 soins). C’est une règle en soin naturel, il est important de tester au moins un mois avant de se dire que cela ne fonctionne pas. C’est le temps nécessaire au renouvellement cellulaire et donc à l’observation des premier résultat.

Pour les huiles essentielles ? vous pouvez utiliser une simplement parce que le parfum vous plait, mais aussi, et avant tout, pour leurs propriétés :

Je déconseille souvent les huiles essentielles dans les produits à rincer (shampoing, gel douche) car elles sont vite éliminées, non pas le temps d’agir et se retrouvent dans l’environnement aquatique où elles sont toxiques. Là, avec un temps de pause d’une heure, les huiles essentielles ont le temps de pénétrer dans l’épiderme et d’agir.

3 prendre soins des longueurs et des pointes

avec les hydrolats

Savez vous que nos cheveux sont recouverts d’écailles ? Leur rôle principal est de protéger les fibres capillaires des agressions. Elles s’ouvrent ou se ferment en fonction de la température, de l’humidité, du pH. C’est, par exemple, une des propriétés utilisée pour les colorations à l’ammoniac. Avec l’ammoniac, à ph basique, elles s’ouvrent permettant de faire pénétrer le colorant dans la fibre capillaire.

Donc ces écailles s’ouvrent lorsque la température est élevée (par exemple avec le sèche cheveux), lorsqu’il fait humide et avec les produits basiques (c’est le cas de la plupart des produits lavants à base de savons ou de tensioactifs). Lorsque les écailles sont ouvertes, le cheveux est fragilisé. Il accroche (s’emmêle plus) est terne (ne reflète pas la lumière). Pas de panique pour refermer les écailles c’est très simple. Les hydrolats ont un ph acide (entre 3,5 et 6 en fonction des variétés). Donc une petite brume sur vos cheveux après le séchage va refermer les écailles. Les cheveux seront alors plus brillants et s’emmêleront moins. Je réitère ce geste tous les jours.

Lesquelles choisir ? peut importe. C’est le moment de parfumer la chevelure donc laissez vous tenter

 

avec les huiles végétales

Pour parfaire ces soins parfois (souvent entre les shampoings) j’utilise des huiles végétales. Elles protègent et nourrissent les cheveux. Elles sont parfaites sur les pointes. Contrairement à l’idée reçue, elles ne graissent pas les cheveux. En général en milieu de semaine, je mets quelques gouttes d’huiles végétales dans le creux de ma main, je frotte mes 2 mains l’une contre l’autre et je les passe sur mes pointes.

Lesquelles choisir ? pour ne pas multiplier les soins j’aurais tendance à vous dire, celle que vous utilisez pour votre visage.

 

Voilà donc toutes mes astuces pour avoir de beaux cheveux, même quand ils sont fins !

 

Et vous comment prenez vous soins de vos cheveux ? vous avez les cheveux épais et/ou bouclés, frisés ou même crépus ? quels sont vos astuces pour en prendre soins ?